Bernard Buffet (1928-1999) est un artiste d’art contemporain ayant exposé des œuvres dont les thèmes éveillent la curiosité et l’étonnement du grand public. Le cirque, les paysages de Paris, les Plages, La révolution française, les autoportraits, les églises de France, … sont les grands thèmes d’exposition de l’artiste à Paris. Vous pouvez découvrir une sélection des lithographies originales de Bernard Buffet sur cette galerie.

Le plus grand thème

Le plus grand thème d’exposition de Bernard Buffet à Paris est Le cirque, en 1956, plus précisément les dessins de clowns a fait la renommée de l’artiste. Ses œuvres portant le thème de clowns sont généralement des représentations d’autoportraits, il en a créé beaucoup tout au long de sa carrière. En 1950, la collection de toiles de Bernard Buffet sur les clowns est devenue sa marque de fabrique et a contribué au succès de sa carrière et à l’ascension de sa célébrité dans la ville de Paris et au niveau international. En effet, les toiles de clowns de l’artiste dévoilent une grande pureté avec leur apparence de clowns tristes aux visages tourmentés, le front ridé, les cheveux presque abrupts et rares et les mains crispées. Le clown de Buffet dessine par ailleurs Arlequin dans une image aux nuances de couleur claire et grise avec un continuel changement d’apparence joyeuse et triste.

Les thèmes sur les guerres, les paysages, les animaux et la nature

Bernard Buffet a tout aussi bien aimé exprimer dans ses toiles les paysages notamment les paysages de la France ainsi que la nature morte, les fleurs, les animaux et la guerre. A savoir, le grand thème d’exposition à Paris en 1956 est l’Horreur de la guerre. Pour ce qui en est des autres thèmes d’exposition favoris de l’artiste, on a Paysages ; 1954, Intérieurs ; 1955, Paysages de Paris ; 1958, Oiseaux ; 1961, Les Plages ; 1969, Les Fleurs ; 1980 et Natures mortes, 1989

Encore d’autres thèmes plus étonnants !

Le style personnel de l’artiste expressionniste Bernard Buffet est d’exprimer le monde et non de le montrer. Les thèmes de portrait et de corps de Buffet portent jusqu’à l’excentricité des traits qu’on reconnait par les chaines de lignes droites et sèches. On a retrouvé ce système pictural de Buffet dans les thèmes d’exposition à Paris en 1959, Jeanne d’Arc ou celui des Portraits d’Annabelle en 1962 ou encore les Femmes déshabillées en 1967 sans oublier Les Folles en 1972 et même les Nus en 1981 tout comme les Autoportraits en 1983.